#

Régimes thérapeutiques

Certaines maladies et traitements nécessitent une adaptation de l’alimentation pour stabiliser/ ralentir la progression de la maladie, éviter leurs effets secondaires ou rendre l’alimentation plus confortable.
L’allergique ou l’intolérant doit éviter certains allergènes/ ingrédients, le diabétique doit contrôler son alimentation en sucre et en graisses, l’insuffisant rénal limite ses apports en protéines et en sel, voir en potassium, le malade d’un cancer doit prévenir ou traiter une dénutrition et adapter son alimentation à ses symptômes…. etc

Le diététicien est le professionnel compétent pour adapter et équilibrer votre alimentation à votre situation particulière. Une prescription médicale est fortement recommandée dans ces cas de figures.

Vous consultez :

  • Pour un diabète
  • Pour une insuffisance rénale chronique
  • Pour BPCO (Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive)
  • Pour une MICI (Maladie Inflammatoire Chronique de l’Intestin)
  • Pour cancer et/ou dénutrition

Vous consultez car vous êtes diabétique.

Le diabète est une maladie chronique définie par une glycémie trop élevée et occasionnant des complications. Il est possible d’éviter les complications du diabète si la glycémie est bien régulée. Pour réguler les glycémies, il est indispensable d’associer au traitement prescrit par le médecin (traitement oral ou insuline), un régime alimentaire et de l’exercice physique. La personne diabétique doit pouvoir manger équilibré, identifier les aliments sources de glucides (sucres) et bien les répartir sur la journée. Il doit également contrôler quantitativement et qualitativement les apports en lipides (graisses) et perdre du poids en cas de surpoids. Formée à l’éducation thérapeutique, j’effectue le bilan et assure le suivi nécessaire pour que le patient diabétique comprenne comment participer à son traitement diététique. Je peux inclure le patient diabétique dans le réseau Paris Diabète (réseau de santé financé par l’ARS), ce qui lui permet de bénéficier gratuitement de 3 à 6 consultations diététiques par an.

Vous consultez pour insuffisance rénale chronique.

L’insuffisance rénale est une maladie chronique, souvent associée au diabète et à l’hypertension. Au cours de cette maladie le débit de filtration rénal diminue progressivement jusqu’à ne plus pouvoir filtrer efficacement certaines molécules qui s’accumulent alors dans l’organisme. La maladie rénale au stade chronique nécessite des apports en sel, en protéines, en calcium et parfois en potassium spécifiques. Je suis membre du réseau RENIF (réseau de néphrologie l’ile de France), les consultations diététiques sont gratuites pour les patients adhérents et sur prescription de votre néphrologue.

Vous consultez pour une maladie inflammatoire chronique de l’intestin (MICI).

Les MICI (maladies de Crohn, rectocolites hémorragiques) ne sont pas des maladies provoquées par l’alimentation mais bien se nourrir est indispensable pour lutter contre l’inflammation du tube digestif. Adapter son alimentation est souvent nécessaire afin d’améliorer son confort de vie et surtout son transit, voire soulager certains symptômes digestifs.

Il n’existe aucun aliment susceptible de déclencher l’apparition de la maladie, d’une poussée inflammatoire ou de même de guérir, donc le régime ne se base pas sur des interdits. En pratique, une alimentation qualitativement variée et quantitativement suffisante est primordiale mais nécessite souvent certaines adaptations pour la rendre plus digeste comme privilégier certains aliments lors de la poussée inflammatoire, préparer et cuisiner différemment, fractionner les prises alimentaires sur la journée…

Référencée par le réseau national des diététiciens de l’AFA (Association Françoise Aupetit), je suis sensibilisée et formée à la prise en charge de des MICI

Vous consultez pour BPCO. 

La BPCO (Broncho-pneumopathie chronique et obstructive), est une pathologie à risque de dénutrition. Le tabagisme, la dyspnée, les troubles de l’alimentation associés à l’augmentation de la dépense énergétique liée à la maladie sont autant de facteurs mettant en jeu l’état nutritionnel et la capacité du patient à suivre sa réhabilitation respiratoire. Cette dénutrition se manifeste par la perte de masse maigre (masse musculaire et osseuse) même chez un patient en surpoids ou obèse. Je suis formée à la prise en charge diététique des patient BPCO du réseau Récup’air et participe au diagnostic éducatif dans le cadre de l’ETP

Vous consultez pour un suivi diététique dans le cadre d’un cancer.

La maladie provoque souvent une dénutrition et une perte d’appétit et les traitements de chimiothérapie, de radiothérapie ou d’hormonothérapie influencent le poids et la composition corporelle, les perceptions alimentaires, l’appétit… Il est indispensable de maintenir un statut nutritionnel et pondéral optimal afin de mieux supporter les traitements ou la chirurgie et prévenir les récidives. En collaboration avec le service diététique de l’IGR de Villejuif, du réseau Curie ou du réseau sein de St Louis, je vous conseille pour optimiser vos apports caloriques et nutritionnels.